presse / citations

Rezension, Pizzicato

25 avril 2017

Meilensteine für Solovioline

Find full review here

Neue Musikzeitung

2016

Outstanding

Find full review here

Kölner Stadtanzeiger

2016

Envoûtant (…) comme chez Midori (…) La cadence du premier mouvement aura notamment retenu l’attention: partant de la version de Joseph Joachim, l’ami qui accompagna la vie et la carrière de Brahms, Kaunzner passa, par le truchement de sonorités plus actuelles, à des variations de sa propre composition, puis, avec un plaisir visible, promena son vibrato dans les sons clairs comme dans les graves, avant de mêler, dans ce que l’on pouvait encore, mais tout juste, reconnaître comme une danse hongroise, Brahms à Beethoven, pour rejoindre enfin, comme en se jouant, l’accompagnement de l’orchestre.

NMZ critique

mars 2016

Viktoria Kaunzner: Ja(zz)smine Rice Violin Mysteries

Solo Musica SM 220 Von dem leicht prätentiösen Titel und der entsprechenden Cover-Art sollte man sich nicht irritieren lassen: Hier liegt eine originelle, hervorragend musizierte Violin-CD vor. Viktoria Kaunzner, die seit einigen Jahren in Südkorea lehrt, macht ihr Wandeln zwischen den Kulturen zum Thema und spürt diesem in begleiteten und unbegleiteten Werken Daniel Schnyders („The Four Winds"), Krzysztof Meyers („Misterioso") oder Violeta Dinescus („Måtram") nach. Von den eigenen Stücken überzeugen die Haiku-Miniaturen Wintersonnenwende" eher als das titelgebende „Jasmine Rice". Und als wäre das und das unkonventionelle Booklet noch nicht genug, liefert die Geigerin noch eine äußerst anregende, den historischen und den zeitgenössischen Blick gleichermaßen bewahrende Interpretation der Bach'schen Solo-Chaconne ab. Respekt!

Berliner Kulturnotizen

2016

Le premier mouvement s’intitule « Canzona ». Son caractère chanté, le sentiment de plénitude qui s’en dégage, de ravissement, tout cela est porté par le son caractéristique de l’instrument ancien. Le piano, sans peser, y appose ses notes en guise d’annotations. Tout en rappelant par moments la tradition française, le timbre du violon a une douceur qui lui est propre. Le son peut à l’envi glisser comme en rêvant, puis accélérer avec fougue, comme pris de passion. Avec sourdine, il devient une manière de miniature, tout en nuances et pleine de charme. (après un concert comprenant des sonates de Nikolaï Medtner, à la Faculté des Arts (UdK) de Berlin, 2016)

Neue Musikzeitung

2016

Outstanding

Find full review here

American Record Guide

2015

Stunning (...) excellent (...) an album of the year

Find full review here

The Strad

2015

A violinist with a questing mind

Find full review here

Naxos

2015

unique (...) one must listen to!

The Absolute Sound

2015

La Méditation de Thaïs est sensible sans mièvrerie. L’Attrapeur de goutte d’eau coréen, de Kaunzner elle-même, contient des mélodies pleines de poésie, et une partie pour harpe pleine d’inventivité. Teinté d’hispanisme, Entr’acte de Jacques Ibert est à la fois amusant et surexcité, comme c’est souvent le cas de sa musique. Song of Sackcloth, de Ja Young Choi, est une belle complainte. La Fantaisie de Saint-Saens a beaucoup de sens mélodique, mais pas la discipline suffisante pour faire un tout de ses parties. Les musiciennes, elles, sont irréprochables : joué par elles, j’écouterais tout.

Augsburger Allgemeine

2014

Impressionnante, Viktoria Kaunzner montre pourquoi elle pourrait bien sous peu rejoindre les plus grands sur la scène internationale.

Neue Westfälische, Bielefeld

2014

Aisance dans la virtuosité, expressivité dans l’interprétation : les spectateurs les plus sceptiques et jusqu’aux amateurs déclarés de « classique » au sens traditionnel du terme sont tombés sous le charme de musiciennes espiègles, obstinées, absolument sûres d’elles mêmes et d’un charisme incontestable. […] La Méditation de Massenet était à se pâmer, ainsi que le Libertango de Piazzola, que cette ensorceleuse au violon a joué les yeux fermés.

Augsburger Allgemeine

2013

Comme de l’or

Incontestablement, la vedette de la soirée fut la soliste Viktoria Kaunzner. Durant le concerto pour violon et orchestre du compositeur américain Samuel Barber, l’incroyable palette de sons que la violoniste tira de son instrument donnait à chaque fois le frisson. […] On entendit, jouée avec ferveur par cette professeure en poste à l’école supérieure Franz-Listz de Weimar en Corée du Sud, une musique pure et s’adressant à l’âme. (…) Sonore et ronde dans les graves, éblouissante dans les aigus, comme de l’or.

Passauer Neue Presse

2/ 2013

C'est lorsqu'ils jouent leurs propres compositions que Viktoria Kaunzner et Sorin Creciun sont le plus dans leur élément. La pièce pour violon et piano de Kaunzner, « Jasmine Rice », s'apparente à une longue méditation musicale qui intègre les éléments stylistiques les plus divers. […] En ce sens, les deux jeunes artistes montrent des affinités avec leurs collègues d'époques plus anciennes, quand on ne faisait pas encore de distinction entre le musicien qui produit et celui qui reproduit. Jusque dans les bis, ils font preuve d'extravagance.

En jouant comme un chanteur gitan tombé du ciel … Un morceau très fort (à propos de « Gartenvulkanwolke ») … vous êtes une grande artiste !

Miguel Angel ZottoTango maestro, Buneos Aires, 2012

Passauer Neue Presse

1/ 2013

Entre méditation intense et sens de l'humour musical […], les auditeurs […] assistent aux improvisations poétiques de la violoniste. Où se situe le sommet de la soirée ? Pas dans une œuvre en particulier, mais dans l'intensité d'un duo en parfaite osmose jusque dans les sphères du suraigu et les structures rythmiques les plus complexes. […] L'oiseau sauvage de « Wild Bird » bat des ailes avec une profusion de flageolets, de doubles cordes, de sauts d'archet, d'entrelacs sonores et d'accents à couper le souffle. Chargée d'énergie, la musique déferle sur les auditeurs. […] Tonnerre d'applaudissements pour un duo qui se plaît à déchiffrer les codes de la musique contemporaine.

à propos d'un concert du Duo 47 / 4 avec la harpiste Anna Viechtl

Vicco von Bülow et violoniste virtuose en une seule personne

Yehudi Menuhin Live Music Now Köln2008

Passauer Neue Presse

2012

En ouverture du programme, la Sonate pour violon seul n° mineur […] de Johann Sebastian Bach — un jeu de réflexion musical et spiritualisé. Viktoria Kaunzner, totalement concentrée, a livré une interprétation supérieure de cette œuvre. […] La sûreté absolue du jeu […] et la richesse des émotions exprimées […] ont conduit à une interprétation enthousiasmante.( à propos du Concerto pour violon de Beethoven)

Süddeutsche Zeitung

septembre 2011

Une maîtrise exceptionnelle de l'instrument […], une immense musicalité.

Ton Paganini était superbe !

Lord Yehudi Menuhin1998

Mittelbayerische Zeitung

2011

Viktoria Kaunzner […] s'est imposée […] par son jeu débordant de vitalité. Empoignant fougueusement la Sonate en mi bémol majeur op. 12 no 3 de Beethoven, elle l'a jouée avec une force d'archet impressionnante. […] Dans la célèbre Chaconne de J. S. Bach […] l'intensité de son jeu n'a pas faibli un seul instant. […] Kaunzner a porté l'expressivité à son paroxysme dans la pièce « The Four Winds » du compositeur suisse vivant à New York […]. Il serait difficile d'imaginer une lecture plus langoureuse de la Valse Scherzo op. 34 de Tchaïkovski, jouée d'un trait avec une verve ébouriffante. On se croyait de retour à la grande époque de Heifetz et Kreisler.

Kölner Rundschau

2010

Dans la seconde partie du concert, les étudiants de l'Ensemble 20/21 de l'École supérieure de musique de Cologne, sous la direction de David Smeyers et avec en soliste l'excellente violoniste Viktoria Kaunzner, ont délivré une interprétation très aboutie de « Centering », œuvre tardive d'Earl Brown.

Aachener Nachrichten

2009

Une nouvelle étoile au firmament des jeunes violonistes […] captive le public.

Den Tikwa (Wetscherujaja, Odessa)

2008

Les classiques de l'avant-garde n'ont pas été en reste. Le système « stochastique » de Xenakis, le minimalisme de Philipp Glass, les études électroniques de Kagel ou la « musique aléatoire » de John Cage étaient considérés en leur temps comme des expériences osées qui ébranlaient les fondations de la musique. Aujourd'hui, les meilleurs musiciens rivalisent dans l'interprétation de ces œuvres. […] Ce fut le cas pour […] « Klangwölfen » de Mauricio Kagel, exécuté par le duo Viktoria Kaunzner / Ulrich Murtfeld.

Votre sonorité est ensorcelante !

Radha Krishnan, violoniste membre d'une dynastie de musiciens indiens2009

Passauer Neue Presse

2008

Le morceau « À chaque épée de lumière » de Violeta Dinescu a ensuite dépassé toutes les limites du normal. […] Viktoria Kaunzner a évoqué des associations avec une histoire inspirée du roman « L'étranger » d'Albert Camus. […] Quarts de ton évoquant la musique arabe, flageolets, glissandi, martellati, pizzicati furieux, mélodies rapides et mouvementées, clusters grinçants exécutés avec une forte pression de l'archet, figures ciselées s'évanouissant en pianissimo. Enfin, la Sonate pour violon et piano op. 100 de Brahms. […] Une sonorité tendre et enjôleuse dans le registre aigu. Un thème simple dans le style populaire pour l'Andante, avec une section centrale de caractère dansant. Grâce à une intensification magistrale du discours, l'Allegretto final a baigné dans une atmosphère de « félicité » typiquement brahmsienne. Une composition personelle, écrite par Viktoria Kaunzner quelques jours à peine avant le concert s'est avérée pleine d'originalité, tout comme la pièce de Fritz Kreisler qu'elle a jouée en bis. Longue ovation ponctuée de bravos — une grande soirée musicale.

une merveilleuse violoniste

Ivry GitlisParis 2008

Passauer Neue Presse

2006

Dans la nouvelle génération de musiciens, Viktoria Kaunzner […] fait figure d'exception : son attitude naturelle et modeste, loin de gestes exagérés et de prétention, capte immédiatement l'attention du public. Son jeu est sensible et expressif, sa sonorité merveilleusement onctueuse.

Vous entendre jouer si merveilleusement nous a emplis de chaleur et de tendresse. C'était comme une douce pluie dans notre cœur, si bienfaisante aux émotions de nos membres.

Sarangbat Mental Health Rehabilitation Institutions, Corée, HyoJoong Yong, directeuraprès un concert de la classe de violon avec Viktoria, 2011

Straubinger Tagblatt

2006

des partenaires en parfaite harmonie

Votre composition (« Der koreanische Tropfenfänger » pour violon et harpe) est […] extrêmement subtile et émouvante.

Yehudi Menuhin Live Music Now2010

Passauer Neue Presse

2006

Dans la Sonate de Maurice Ravel, la violoniste évolue entre de nobles sonorités portées par un vibrato délicat et des passages hérissés de difficultés techniques.

El Mercurio (Chili)

2005

La jeune violoniste — pour beaucoup la favorite — a été saluée par des applaudissements frénétiques de la part des musiciens de l'orchestre après son interprétation du Concerto pour violon no 5 de Mozart.

Nordseezeitung (Bremerhaven)

2005

Doucement, presque à voix basse, ils créent une atmosphère intense et tendue. Ici, la jeune violoniste exploite les couleurs les plus sombres de son instrument, avec un son volumineux jusque dans l'extrême grave du registre.

Vous savez, un haïku … résume le tout : la musique, le texte !

Yehudi Menuhin, Live Music Nowà propos de « Wintersonnenwende » pour violon et alto, 2008

Mittelbayerische Zeitung (Regensburg)

2005

Elle se lance dans le Caprice de Paganini avec une fougue juvénile et un goût du risque typiquement adolescents. Son jeu passionné et sa technique impeccable lui permettent d'extraire toute la poésie de cette œuvre.

J'ai fait la connaissance de la violoniste Viktoria Kaunzner en avril 2008, lorsque nous avons répété ma sonate pour violon et piano en vue d'une tournée de récitals en duo en Ukraine. Nous avons souvent travaillé ensemble par la suite, entre autres sur des œuvres pour violon solo et de la musique de chambre avec harpe. J'ai eu le grand plaisir de trouver en Viktoria Kaunzner une interprète enthousiaste de mes œuvres. C'est d'ailleurs pourquoi je l'ai priée d'assurer la création de ma pièce pour violon solo « Matram ». Cette jeune violoniste se distingue par un goût prononcé pour l'expérimentation et l'exploration de nouveaux territoires sonores. Son jeu est caractérisé par une forte dose de tempérament et de fantaisie, un sens subtil de l'improvisation, une profondeur de sentiment et une grande sincérité dans l'approche de la musique. Je suis toujours heureuse de retrouver Viktoria Kaunzner, qui mérite d'être appelée une interprète créative et à qui je souhaite le meilleur dans son cheminement artistique.

Professeur Violeta Dinescu29 août 2009

Je connais la violoniste Viktoria Kaunzner depuis plusieurs années. J'ai eu maintes fois l'occasion de l'entendre en concert, en tant que soliste et chambriste, et j'ai pu apprécier ses qualités hors du commun. Non seulement elle dispose de moyens techniques exceptionnels qui lui ouvrent une riche palette sonore, mais elle est aussi une interprète engagée douée d'un grand sens du style. Ses interprétations témoignent d'un soin méticuleux, unissent la précision à la sensibilité et sont toujours du meilleur goût et ouvertes à la spontanéité. Chacun des concerts auxquels j'ai assisté m'a fait une vive impression. Par ailleurs, j'ai eu l'occasion d'apprécier l'intelligence de Viktoria Kaunzner au cours de nombreuses conversation passionnantes. Sa connaissance du répertoire dépasse de loin la seule littérature pour violon et son esprit est fondamentalement curieux et ouvert à la nouveauté.

Professeur Krzysztof Meyer3 juillet 2011

Kitzinger Zeitung

2000

Parfaitement concentrée et détendue, elle a magnifiquement souligné les passages dominants du thème mélodieux.

Viktoria a mûri en une musicienne très prometteuse et particulièrement imaginative. Sa maîtrise de l'instrument, la richesse de sa palette sonore et son approche aussi intelligente qu'énergique de la musique en font une des personnalités les plus intéressantes de la nouvelle génération de violonistes. Son instinct stylistique très sûr et la remarquable sensibilité dont elle fait preuve dans les contextes les plus divers lui permettent une grande variété d'expression. Je suis particulièrement heureux que l'École supérieure de musique Franz Liszt de Weimar l'ait nommée professeur à la « German School of Music Weimar » en Corée du Sud, à tout juste 28 ans, ce qui est la preuve de ses qualités exceptionnelles de pédagogue. Je recommande donc vivement et sans réserves Viktoria.

Professeur Zakhar Bron25 mai 2012

Bayernkurier (Munich)

1999

Sensibilité, profondeur du sentiment et sérieux musical font de Viktoria Kaunzner une artiste pleine d'avenir.

Une violoniste de très haut niveau

Ida HaendelLondres / Miami, 2002